Que ce soit en semaine ou le weekend, la consommation est obligatoire au GentleCat. Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas une association qui fonctionne sur fonds publics… Nous restons malheureusement une entreprise qui doit payer ses charges… Et encore, le terme « obligatoire » est un bien grand mot… Disons que si vous venez dans notre établissement pour profiter de la présence des chats et passer un bon moment avec eux sans consommer, en toute objectivité, vous agissez comme si nous étions un zoo. Ce n’est pas le concept, mais soit. Simplement, comme dans tout zoo, nous vous demanderons un droit d’entrée (assez faible d’ailleurs pour un zoo : 3,50€ en semaine et 7€ le weekend, par personne bien sûr).

Après avoir eu des discussions longues avec de nombreux visiteurs refusant parfois de comprendre et nous être heurtés à leurs remarques sans cesse identiques, nous avons désormais décidé d’informatiser nos réponses. Comme ça personne ne sera désagréable avec personne, c’est merveilleux n’est-ce pas ? Quelle que soit la question que vous souhaitez nous poser ou la remarque que vous souhaitez nous faire, vous trouverez ici votre réponse.

Pourquoi on ne peut pas juste prendre un thé ou un café ?

Votre question est erronée. Le samedi et le dimanche, vous êtes parfaitement libre de ne prendre qu’un thé ou un café si vous le souhaitez. C’est simplement que cette consommation vous sera facturée au prix du droit d’entrée, soit 7€ (c’est le prix de n’importe quoi en dehors d’une formule le weekend). Le fonctionnement du GentleCat le weekend nous permet de nous maintenir à flots. En semaine, vous pouvez néanmoins prendre une simple consommation à un tarif moindre, c’est différent, l’affluence étant moins importante.

Dois-je vraiment payer 7€ pour un simple thé/café sans pâtisserie ?

Vous trouvez que c’est cher ? Concernant les formules : non ce n’est pas cher. Nous vous laissons le soin de faire un comparatif entre les différents salons de thé de la presqu’île lyonnaise pour un thé et une tarte, pour un chocolat et un muffin ou encore pour un cheesecake et un latte… Nous sommes vraiment dans le bas de la moyenne. Et ceci alors qu’on fait tout maison…

Concernant les consommations à l’unité à 7€, oui, ça peut paraître cher, mais il faut comprendre ce qu’il y a derrière. Quand vous vous rendez dans un lieu, vous payer parfois plus cher qu’ailleurs pour le cadre ou pour le grand chef aux fourneaux, ou autre… Au GentleCat, nous entretenons tous nos chats. Nous ne faisons pas partie de ces bars à chats « famille d’accueil », lieu de passage de chats dont les plus gros frais sont réglés par l’association partenaire. Cela a un coût, un coût énorme (plus gros que notre loyer, plus gros que le salaire d’un gérant aussi). Et ces frais font partis du « produit » que vous consommez (un chocolat, un café ou autre).

Suis-je obligé(e) de prendre une formule alors que je n’ai pas faim ?

Non. Encore une fois : vous pouvez ne prendre qu’une consommation (à 7€ par personne). Vous avez donc le choix, nous ne vous obligeons à rien, vous n’êtes pas face à dilemme cornélien puisque voici vos QUATRE options : prendre une formule, prendre une simple consommation à 7€, ne rien prendre et payer 7€ ou nous quitter pour revenir en semaine (où les consommations sont à la carte). Notez que nous avons des formules sans pâtisserie avec deux boissons (formule Veggy – 8€).

Et si on se partage des formules a plusieurs sur notre table ?

Des endroits avec des formules, il y en a plein. Et parfois sans choix, ici vous avez le choix… Vous iriez dans un restaurant en famille où il n’y a qu’un seul menu à la carte (ce qui est très fréquent à Lyon) et disant que Monsieur mangera l’entrée, Madame le plat et les enfants le dessert ? Non, sans doute que non… Alors pourquoi nous demander cela à nous ?

Et si j’ai malheureusement des intolérances et/ou des allergies ?

Notre carte vous propose toutes les alternatives possibles pour les différents régimes alimentaire. Nous ne vous offrirons pas un choix foisonnant certes, mais nous restons un salon de thé « généraliste » et non un lieu spécialisé pour végan, sans gluten ou diabétique… Avoir au moins une alternative « non privative » (on ne va pas vous servir une pomme comme ces restaurants qui se contentent de vous enlever la bolognaise sur les pâtes…) pour chaque restriction alimentaire, c’est déjà très bien, non ?

Me mettre devant le fait accompli, ce n’est pas honnête.

Attention, en disant cela à notre équipe, vous commenceriez à devenir « plutôt désagréable », nous faisant le devenir aussi. Ne lisez que si vraiment vous en êtes à ce point d’insatisfaction…

Deux possibilités donc, soit vous avez réservé, soit vous n’avez pas réservé et vous êtes venu(e) un peu au hasard… Dans tous les cas vous n’allez pas apprécier la réponse de cette FAQ qui va mettre le doigt sur votre mauvaise foi. Traitons différemment ces deux cas de figure.

  1. Vous avez réservé : dans ce cas vous êtes passé(e) sur notre site internet pour ce faire. Au moment de la réservation, l’interface vous a clairement écrit « RAPPEL : le samedi et le dimanche en après-midi, le GentleCat ne sert QUE DES FORMULES (chaque visiteur vient prendre un goûter) ». Vous êtes ensuite passé(e) devant la carte des consommations devant la porte, puis dans le SAS où ceci est expliqué sur la pancarte de la porte. Vous avez donc lu cette information trois fois au moins. Il semblerait donc que vous souffrez de sérieux problèmes de vision. En toute bienveillance : en cliquant >> JUSTE ICI << vous pourrez trouver le site des urgences ophtalmologiques de Lyon Edouard Herriot (pavillon C). Dîtes leur que vous venez de la part de Jeannou la Persane.
  2. Vous avez été accueilli(e) dans le sas : lors de l’accueil le samedi/dimanche, la consigne est très claire et surtout très respectée. Chaque visiteur « à l’improviste » a droit à ces mots précis : « une boisson et un gâteau par personne ». Ce que vous devez valider oralement avant de rentrer. (Vous imaginez bien qu’en ne le faisant pas, n’importe lequel des personnels du lieu handicape le reste de l’équipe et crée de l’insatisfaction.) Il semblerait donc que vous souffriez malheureusement de problèmes auditifs (ou de troubles de l’attention). En toute bienveillance : en cliquant >> JUSTE ICI << vous pourrez trouver le site des urgences ORL de Lyon Edouard Herriot (pavillon U). Dîtes leur que vous venez de la part de Guigui la Scottish.

Le GentleCat, c’est vraiment une usine à pognon !

Là on commence un peu à déraper, mais si vous souhaitez vous engagez sur cette pente, allons-y. Si c’est vraiment le propos que vous auriez tenu à un membre de l’équipe, voici ce qu’il aurait eu consigne de vous répondre…

Oui, vous avez parfaitement raison : une véritable HEMORAGIE de pognon. Avez le nombre de chats que nous avons, nous sommes une usine à pognon en termes de soin, de litière, de main d’œuvre, d’entretien, de pâtée, de croquettes…

Pour information, les deux gérants, Jimmy et Jérémie, après 3 années de non-rémunération (et de double activité pour l’un des deux), se payent oui. Combien ? Un forfait même pas équivalent au SMIC horaire de leur 45/50 heures de travail hebdomadaire. Ici pas de congé, pas de vacances, juste la passion du chat. Ancien professeur en grandes écoles et ancien ingénieur, ils ne font pas cela pour l’argent mais par passion, oui. Quand un chat tombe très malade et qu’il faut couvrir des frais « exceptionnels », ils amputent cela de leurs salaires. Et ils en sont très fiers.

Au GentleCat, les chats avant tout, (et surtout avant le pognon) c’est gravé dans le marbre (oui parce qu’on se permet discrètement de s’acheter des plaques de marbre à côté bien sûr, vous imaginez bien). Si on avait voulu être “riches”, on aurait conservé nos emplois et on aurait investi notre argent dans des appart’ en Air’B’N’B, pas dans un bar à chats (on est quand même pas stupides).

Cette FAQ est nulle et je ne suis pas content(e) !

Êtes-vous sûr(e) ? Parce que vraiment voici notre réponse à cette remarque…

Si malgré toutes ces réponses et explications vous estimez toujours que notre établissement est un haut lieu de la finance et de la spéculation dans ce qu’on peut y trouver de plus inhumain et de plus ignoble, alors venez nous le dire… Vous n’adhérez pas au concept, vous pensez que la bonne santé et le bien-être de nos résidents ne vaut pas le prix demandé, nous pouvons le comprendre.

Nous n’allons donc pas vous forcer à vivre cette horrible expérience : venez nous voir, nous libèrerons votre table et nous y installerons de nouveaux visiteurs.

Pourquoi on ne peut pas juste prendre un thé ou un café ?

Votre question est erronée. Le samedi et le dimanche, vous êtes parfaitement libre de ne prendre qu’un thé ou un café si vous le souhaitez. C’est simplement que cette consommation vous sera facturée au prix du droit d’entrée, soit 7€ (c’est le prix de n’importe quoi en dehors d’une formule le weekend). Le fonctionnement du GentleCat le weekend nous permet de nous maintenir à flots. En semaine, vous pouvez néanmoins prendre une simple consommation à un tarif moindre, c’est différent, l’affluence étant moins importante.

Dois-je vraiment payer 7€ pour un simple thé/café sans pâtisserie ?

Vous trouvez que c’est cher ? Concernant les formules : non ce n’est pas cher. Nous vous laissons le soin de faire un comparatif entre les différents salons de thé de la presqu’île lyonnaise pour un thé et une tarte, pour un chocolat et un muffin ou encore pour un cheesecake et un latte… Nous sommes vraiment dans le bas de la moyenne. Et ceci alors qu’on fait tout maison…

Concernant les consommations à l’unité à 7€, oui, ça peut paraître cher, mais il faut comprendre ce qu’il y a derrière. Quand vous vous rendez dans un lieu, vous payer parfois plus cher qu’ailleurs pour le cadre ou pour le grand chef aux fourneaux, ou autre… Au GentleCat, nous entretenons tous nos chats. Nous ne faisons pas partie de ces bars à chats « famille d’accueil », lieu de passage de chats dont les plus gros frais sont réglés par l’association partenaire. Cela a un coût, un coût énorme (plus gros que notre loyer, plus gros que le salaire d’un gérant aussi). Et ces frais font partis du « produit » que vous consommez (un chocolat, un café ou autre).

Suis-je obligé(e) de prendre une formule alors que je n’ai pas faim ?

Non. Encore une fois : vous pouvez ne prendre qu’une consommation (à 7€ par personne). Vous avez donc le choix, nous ne vous obligeons à rien, vous n’êtes pas face à dilemme cornélien puisque voici vos QUATRE options : prendre une formule, prendre une simple consommation à 7€, ne rien prendre et payer 7€ ou nous quitter pour revenir en semaine (où les consommations sont à la carte). Notez que nous avons des formules sans pâtisserie avec deux boissons (formule Veggy – 8€).

Et si on se partage des formules a plusieurs sur notre table ?

Des endroits avec des formules, il y en a plein. Et parfois sans choix, ici vous avez le choix… Vous iriez dans un restaurant en famille où il n’y a qu’un seul menu à la carte (ce qui est très fréquent à Lyon) et disant que Monsieur mangera l’entrée, Madame le plat et les enfants le dessert ? Non, sans doute que non… Alors pourquoi nous demander cela à nous ?

Et si j’ai malheureusement des intolérances et/ou des allergies ?

Notre carte vous propose toutes les alternatives possibles pour les différents régimes alimentaire. Nous ne vous offrirons pas un choix foisonnant certes, mais nous restons un salon de thé « généraliste » et non un lieu spécialisé pour végan, sans gluten ou diabétique… Avoir au moins une alternative « non privative » (on ne va pas vous servir une pomme comme ces restaurants qui se contentent de vous enlever la bolognaise sur les pâtes…) pour chaque restriction alimentaire, c’est déjà très bien, non ?

Me mettre devant le fait accompli, ce n’est pas honnête.

Attention, en disant cela à notre équipe, vous commenceriez à devenir « plutôt désagréable », nous faisant le devenir aussi. Ne lisez que si vraiment vous en êtes à ce point d’insatisfaction…

Deux possibilités donc, soit vous avez réservé, soit vous n’avez pas réservé et vous êtes venu(e) un peu au hasard… Dans tous les cas vous n’allez pas apprécier la réponse de cette FAQ qui va mettre le doigt sur votre mauvaise foi. Traitons différemment ces deux cas de figure.

  1. Vous avez réservé : dans ce cas vous êtes passé(e) sur notre site internet pour ce faire. Au moment de la réservation, l’interface vous a clairement écrit « RAPPEL : le samedi et le dimanche en après-midi, le GentleCat ne sert QUE DES FORMULES (chaque visiteur vient prendre un goûter) ». Vous êtes ensuite passé(e) devant la carte des consommations devant la porte, puis dans le SAS où ceci est expliqué sur la pancarte de la porte. Vous avez donc lu cette information trois fois au moins. Il semblerait donc que vous souffrez de sérieux problèmes de vision. En toute bienveillance : en cliquant >> JUSTE ICI << vous pourrez trouver le site des urgences ophtalmologiques de Lyon Edouard Herriot (pavillon C). Dîtes leur que vous venez de la part de Jeannou la Persane.
  2. Vous avez été accueilli(e) dans le sas : lors de l’accueil le samedi/dimanche, la consigne est très claire et surtout très respectée. Chaque visiteur « à l’improviste » a droit à ces mots précis : « une boisson et un gâteau par personne ». Ce que vous devez valider oralement avant de rentrer. (Vous imaginez bien qu’en ne le faisant pas, n’importe lequel des personnels du lieu handicape le reste de l’équipe et crée de l’insatisfaction.) Il semblerait donc que vous souffriez malheureusement de problèmes auditifs (ou de troubles de l’attention). En toute bienveillance : en cliquant >> JUSTE ICI << vous pourrez trouver le site des urgences ORL de Lyon Edouard Herriot (pavillon U). Dîtes leur que vous venez de la part de Guigui la Scottish.

Le GentleCat, c’est vraiment une usine à pognon !

Là on commence un peu à déraper, mais si vous souhaitez vous engagez sur cette pente, allons-y. Si c’est vraiment le propos que vous auriez tenu à un membre de l’équipe, voici ce qu’il aurait eu consigne de vous répondre…

Oui, vous avez parfaitement raison : une véritable HEMORAGIE de pognon. Avez le nombre de chats que nous avons, nous sommes une usine à pognon en termes de soin, de litière, de main d’œuvre, d’entretien, de pâtée, de croquettes…

Pour information, les deux gérants, Jimmy et Jérémie, après 3 années de non-rémunération (et de double activité pour l’un des deux), se payent oui. Combien ? Un forfait même pas équivalent au SMIC horaire de leur 45/50 heures de travail hebdomadaire. Ici pas de congé, pas de vacances, juste la passion du chat. Ancien professeur en grandes écoles et ancien ingénieur, ils ne font pas cela pour l’argent mais par passion, oui. Quand un chat tombe très malade et qu’il faut couvrir des frais « exceptionnels », ils amputent cela de leurs salaires. Et ils en sont très fiers.

Au GentleCat, les chats avant tout, (et surtout avant le pognon) c’est gravé dans le marbre (oui parce qu’on se permet discrètement de s’acheter des plaques de marbre à côté bien sûr, vous imaginez bien). Si on avait voulu être “riches”, on aurait conservé nos emplois et on aurait investi notre argent dans des appart’ en Air’B’N’B, pas dans un bar à chats (on est quand même pas stupides).

Cette FAQ est nulle et je ne suis pas content(e) !

Êtes-vous sûr(e) ? Parce que vraiment voici notre réponse à cette remarque…

Si malgré toutes ces réponses et explications vous estimez toujours que notre établissement est un haut lieu de la finance et de la spéculation dans ce qu’on peut y trouver de plus inhumain et de plus ignoble, alors venez nous le dire… Vous n’adhérez pas au concept, vous pensez que la bonne santé et le bien-être de nos résidents ne vaut pas le prix demandé, nous pouvons le comprendre.

Nous n’allons donc pas vous forcer à vivre cette horrible expérience : venez nous voir, nous libèrerons votre table et nous y installerons de nouveaux visiteurs.