Sa vie en ville

Bertrand sera sans doute le résident du GentleCat and Co que vous trouverez le plus mignon… Il n’a pas toujours été un chat des rues mais sa maîtresse a dû préférer retourner vivre chez ses parents pendant le confinement, et comme elle n’avait pas dit à ses parents qu’elle avait pris un chat dans son studio, elle a préféré lui offrir une vie au grand air. De toute façon, maintenant ou à la fin de l’année scolaire, ça ne changeait pas grand chose. Pour Bertrand, c’est fini les soirées devant l’ordi à écumer Facebook entre deux pages de mémoire. Maintenant il vit dans la rue, il chasse, il dort d’une oreille sur un banc, dans une allée ou sous un pont. Il ne pensait pas en arriver là mais il fait ce qu’il faut pour s’en sortir.

Son confinement

C’est pour lui que le confinement a été le plus compliqué. Il a d’abord passé les premiers jours à essayer de rentrer chez lui, miaulant sous les fenêtres de sa maîtresse, tentant de câliner les rares passants… Puis à force de se faire traiter de “dégoûtant” ou de “chat sale plein de microbes” ou même de “caca beurk” par des mères affolées à l’idée que leur enfant touche un chat errant, il a fini par abandonner. Il a longtemps hésité à se laisser attraper par les associations de protection animales du coin, mais si c’est pour se faire piquer quand viendra l’été et sa vague d’abandons de chats, il préfère encore rester seul.

Son espèce

Les chats errants, qu’ils aient été abandonnés ou qu’ils soient nés dans la nature (ou dans la rue) ont dû développer des mécanismes et des instincts que le chat d’intérieur n’a plus. Aussi ils sont réputés plus intelligents et plus expressifs. Néanmoins, ils sont très craintifs et peuvent se montrer très agressifs s’ils se sentent en danger. On peut comprendre que Bertrand n’a plus vraiment confiance en la nature humaine…

Un instant avec lui…

Si vous voyez Bertrand, c’est que vous êtes sur son territoire et que vous constituez déjà pour lui une menace potentielle. Le mieux est encore de ne rien faire ou de se contenter de prendre discrètement une photo de lui sans l’embêter plus que cela. Ainsi vous ne le dérangerez pas. Et ne lui donnez pas à manger, c’est interdit – c’est triste, mais c’est interdit…

Sa meilleure blague

Savez-vous qui est champion d’Europe de l’abandon d’animaux ? C’est la France avec 100 000 abandons par an. Et savez-vous pourquoi ? Bien que cela soit assimilé à un acte de cruauté puni d’un copieuse amende, on ne cherche jamais à retrouver le propriétaire même quand le chat est identifié par une puce électronique. Cette blague ne vous a pas fait rire ? C’est peut-être parce que la vérité n’est pas toujours drôle.